Psychothérapie

Le champs psy comporte 5 catégories de praticiens

Depuis 2010, le titre de "psychothérapeute" est réservé aux médecins, aux psychologues et aux psychanalystes, après un éventuel complément de formation universitaire.

La formation initiale des psychiatres et des psychologues s'appuie sur la distinction entre santé et pathologie. Ces pathologies emploient des moyens techniques ou chimiques (ces derniers étant réservés aux psychiatres qui sont des médecins) pour soigner la maladie diagnostiquée à partir des symptômes présentés par le patient. Ayant suivi un enseignement universitaire, leur pratique est fondée sur la psychopathologie, sur différents modèles de la psyché, sur différentes techniques et sur une expérience "au chevet du malade".

Un psychiatre ou un psychologue peut avoir suivi une psychothérapie ou une psychanalyse personnelle et avoir reçu, par ailleurs, une formation complémentaire dans un courant de psychothérapie ou de psychanalyse.

Les psychopraticiens et les psychanalystes prennent en compte des personnes en demande de psychothérapie ou de psychanalyse, indépendamment de la nature de leur demande : sortir de la souffrance, difficultés existentielles, croissance ou connaissance de soi.

Ces professionnels s'appuient sur la relation avec le patient pour l'amener à devenir plus conscient de ses modes de fonctionnement habituels qui orientent sa vie. Ces expériences de contact avec son thérapeute transforment l'existence du patient et produisent un savoir spécifique. La pratique de ces professionnels s'enracine dans le vécu de leur propre psychothérapie ou psychanalyse. Cette expérience fondatrice est complétée par une formation hors université dans un courant de psychothérapie (la Gestalt en ce qui me concerne...) ou de psychanalyse.

Focus sur le psychopraticien 

Le nouveau terme de "psychopraticien" désigne les professionnels de la psychothérapie qui font le choix de se définir avant tout par leur formation à la pratique de la psychothérapie relationnelle, quels que soient les titres qu'ils détiennent par ailleurs. Ces professionnels étaient connus du grand public sous le nom de psychothérapeute avant la réglementation de ce titre en 2010 par la loi dite "Accoyer". Ce terme marque la volonté de la profession de se distinguer des pratiques visant l'administration d'un traitement curatif.

Les 5 critères pour pouvoir se dire "psychopraticien relationnel" sont nettement plus exigeants, en matière de formation à la pratique de la psychothérapie, , que ceux qui sont dorénavant nécessaires pour pouvoir porter le titre de psychothérapeute :

1 - Une psychothérapie personnelle

2 - Une formation en psychopathologie clinique, et une formation dans une ou plusieurs orientations psychothérapeutiques.

3 - Un suivi constant en supervision

4 - Le respect d'un code de déontologie

5 - Le passage devant une commission de pairs qui donne la reconnaissance de la qualité professionnelle.  

(Source Fascicule vert de la Gestalt - https://francines.files.wordpress.com/2011/11/fascicule-vert-sommaire-2012.pdf)


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.